Note de la rédaction :
Note de la rédaction :

Trumbo est un biopic réalisé par Jay Roach sur la vie de Dalton Trumbo, un brillant scénariste victime du McCarthisme dans les années 50.

Un peu d’histoire, mes enfants.

Après la Seconde Guerre Mondiale, il ne fait pas très bon être membre du Parti Communiste aux Etats-Unis, mais la liberté s’exerce encore jusqu’à ce que la Commission des Activités antiaméricaines (oui oui c’est un vrai nom) décide qu’il en serait autrement. Considérés comme des traîtres visant à détruire le pays de l’intérieur à la solde de l’ignoble URSS, les membres du PC sont d’une part, invités à répondre de leurs actes devant le Congrès, et d’autre part mis au ban de la société. Cette chasse aux sorcières se renforce en 1950 avec Joseph McCarthy et l’apparition de la “Liste Noire”, recensant notamment tous les professionnels du cinéma qui seraient copains avec les cocos, visant à les empêcher de travailler. Dalton Trumbo fait partie des “Hollywood Ten”, des scénaristes accusés de complot avec l’ennemi pour avoir été inscrits au parti communiste américaine. Emprisonné, banni, interdit de travailler, Trumbo compte bien ne pas en rester là…

Le casting

Pour rappel, Jay Roach a réalisé « Austin Powers » et « Mon beau-père et moi »…Difficile, donc, de l’imaginer dans un biopic oscarisable dénonçant une des périodes les moins fières de l’histoire des USA. Première surprise : avec une réalisation sobre mais dynamique, Jay Roach s’en sort haut la main.

Mais si il devait y avoir un premier mec à féliciter, c’est sans contexte le scénariste John McNamara. Deuxième surprise : le monsieur est plutôt abonné aux séries, et pas les meilleures. Si Trumbo était un excellent scénariste, McNamara est assez épatant car le film est particulièrement bien écrit, avec une flopée de punchlines savoureuses. Par exemple “Regarde-le, en train d’essayer de vendre son âme…Malheureusement, il est trop pauvre pour s’en payer une.” Du coup, on rit, on pleure, on s’insurge et surtout on s’ennuie pas.

Last but not least, le deuxième mec à féliciter est évidemment Bryan Cranston. Connu en premier lieu sous le nom de “le papa dans Malcom” puis reconnu en tant que Walter White dans “Breaking Bad”, Cranston s’impose désormais comme un des meilleurs acteurs de cette décennie. Tellement il m’a mis les poils dans la peau de Trumbo que j’ai presque regretté que DiCaprio est reçu son Oscar (ils étaient tous les deux nommés). Pardonnez-moi le cliché mais pendant 2 heures, il EST Trumbo. Une interprétation parfaite. Rien à dire.

Autour de ce petit monde surprenant et sacrément efficace se greffe des seconds rôles, ma foi, pas piqué des hannetons avec entres autres Helen Mirren, Diane Lane, Alan Tudyk et une mention p****n de spécial pour Louis C.K., tout aussi étonnant.

Un sujet actuel

Autant dire que la toile de fond de Trumbo est cruellement actuelle : manipulation des médias, passage en force du gouvernement, chasse aux sorcières, absurdité générale, tout y est. Et au milieu de ça, un homme dont le leitmotiv est de ne pas se laisser faire, et en plus, d’aider ses potes. Je ne vous spoile pas le film, car outre la peinture peu amène qui est faite des Etats-Unis, on y apprend aussi que Trumbo est derrière bon nombre de succès et que sa réhabilitation s’est faite avec l’aide de grands noms du cinéma.

Ne faisons pas durer le suspense plus longtemps : faut-il aller voir Trumbo ? Oui. Sans hésitation. Le seul défaut du film étant la musique qui semble libre de droit, il faut aller voir ce film d’une part pour son côté historique, d’autre part car ce mix de personnes venant de divers horizons en fait un biopic assez original en particulier, et un bon film en général. Puis voir des hommes qui se sont un peu bouger le cul, ça donne toujours un peu d’espoir.

Note : 16.

Dory

About Dory

Passionnée de cinéma en général, et de cinéma anglophone en particulier, je fais mes premiers pas critiques sur mon tumblr Vacances de pauvres. Fan de Star wars, Marvel et autres blockbusters (mais pas que), j'ai rejoint l'équipe Doc Ciné pour vous faire partager mes envies et mes avis, tout simplement.

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :