The Dressmaker – Critique

By 29 janvier 2017Critiques

The Dressmaker est un film australien réalisé par Jocelyn Moorhouse sorti en 2015 et inédit en France. Avec Kate Winslet, Judy Davis, Liam Hemsworth, Hugo Weaving…

Le pitch

Années 50, fin fond de l’Australie, Myrtle revient dans son village natal de pequenauds, bien décidée à découvrir son passé et se venger des villageois qui lui ont fait la misère, tout ça dans des robes haute couture.

La Critique

Plutôt qu’une critique, c’est surtout un véritable coup de coeur que je veux partager avec vous, donc cinéphiles. « The Dressmaker » est, au premier abord, un film farfelu. Avec un générique de début particulièrement esthétique, il est difficile de savoir si on met les pieds dans une comédie, un drame, une enquête policière… Après m’être rappelé quelques films australiens, ceux de Baz Luhrmann mis à part, il est vrai que leur point commun est souvent un schéma narratif différent du cinéma américain et anglais, un « je ne sais quoi » de décalé et d’un peu fou, déroutant et surprenant dans le bon sens du terme.

Pour rajouter à ce film surprenant, on y retrouve Kate Winslet en femme vengeresse sur hauts talons et robes vintage. Je ne vais pas m’étendre sur Winslet, juste dire que je l’adore parce qu’elle est merveilleuse et magnifique. Dans « The Dressemaker », elle joue la femme indépendante et forte, dans une Australie rétrograde et coupée du monde, dans un village sali par la poussière et la connerie de ses habitants, rôle qu’elle incarne parfaitement.

Ne vous y trompez pas, « The Dressmaker » n’est pas un film parfait. Il est esthétique, il est drôle, il est parfois terrifiant et ironique, parfois mièvre et bordélique mais « The Dressmaker » est un film qui mérite d’être vu, tant il est rare aujourd’hui, à l’heure du cinéma sur catalogue, d’être surpris, réellement, d’être marqué par un film. Petit problème : peut-être à cause de son côté inclassable, « The Dressmaker » n’existe pas en France, un des rares pays à ne pas l’avoir distribué. Pourtant, on y a rarement vu la Winslet aussi classe, Judy Davis aussi crado, Hugo Weaving porter aussi bien la robe et Liam Hemsworth aussi torse nu. Alors où voir ce petit bijou australien ? Et bien, si j’ai réussi à le trouver, je suis sûre que vous y arriverez aussi. Le délice n’en sera que plus grand.

16
Dory

About Dory

Passionnée de cinéma en général, et de cinéma anglophone en particulier, je fais mes premiers pas critiques sur mon tumblr Vacances de pauvres. Fan de Star wars, Marvel et autres blockbusters (mais pas que), j'ai rejoint l'équipe Doc Ciné pour vous faire partager mes envies et mes avis, tout simplement.

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :