imax-cinema
Note de la rédaction :

Le plus grand écran de cinéma du monde en IMAX se trouve à Sydney en Australie. Mais avant de faire la liste des plus grands écrans, revenons un peu en arrière car qui dit écran, dit aussi format adapté à cette démesure. Et après une bataille féroce entre le CinemaScope, la Panavision, la VistaVision de Paramount, le Superscope de RKO, c’est finalement l’IMAX (Image Maximum) qui s’est imposé.

En 2009, pas très loin des studios de Pinewood en banlieue londonienne, la projection la plus grande de l’histoire du cinéma a eu lieu en plein air avec un écran de plus de 73 mètres de large et 18 mètres de haut !

Mais hormis ce type de projections exceptionnelles, concentrons-nous plutôt sur les salles de cinéma.

La volonté des Studios d’augmenter l’impact des projections grâce à la taille des écrans est très ancienne.

En 1929, la Twentieth Century Fox introduit la Fox Grandeur, la première pellicule au format 70 mm. C’est un gros échec, mais on reviendra au 70 mm (2×35 mm soit la taille de la pellicule normale) deux décennies plus tard. Dans les années 1950, les procédés visent à élargir l’image originale pour la doubler : le CinemaScope et la VistaVision sont les deux formats qui se détachent.

Il existait également plusieurs multi-projecteurs comme le Cinérama. Le concept est simple sur le papier mais très dur à réaliser. Il s’agit d’une technique de prises de vues par une caméra triple bandes 35 mm équipée de trois objectifs d’une focale de 27 mm et projetées sur un écran « extra large » et courbe d’une ouverture de 146°, improprement appelé « projection sur trois écrans », à l’aide de trois appareils de projection. Bien qu’impressionnant, ce procédé ne rencontra pas de véritable succès en raison de sa complexité et de la difficulté à masquer la coupure entre les différentes images projetées.

En 1958, lors de l’exposition universelle à Bruxelles, le Circlorama est présenté. Il s’agissait d’un concept assez fou, imaginez une projection sur 360° au moyen de 11 écrans disposés dans une salle circulaire ! Mais bon, de gros problèmes techniques (encore une fois) et une question de bon sens a eu raison de ce procédé : 360° c’est sympa pour admirer un paysage ou une oeuvre d’art, mais quand il s’agit de suivre un film, c’est une autre histoire !

La disqualification du procédé à projecteurs multiples permettent le développement d’un système à caméra et projecteur uniques. Sans rentrer dans les détails techniques, il faut juste savoir que le IMAX repose sur une caméra avec une pellicule plus grande lors des prises de vues et des projecteurs plus puissants, plus lumineux et dépourvus de piste son ce qui laisse plus de place à l’image (le son est diffusé par ailleurs).

Les salles de projection IMAX diffèrent aussi des cinémas traditionnels. La meilleure résolution de l’image permet de rapprocher les spectateurs de l’écran ; tandis qu’ils sont en général placés à une distance de l’écran égale à sa hauteur. En outre, les rangées de sièges sont légèrement inclinées pour que les spectateurs aient l’impression d’être face à l’écran.

Tiger Child, le premier film IMAX, est projeté durant l’exposition universelle de 1970, à Osaka.

Le premier système fixe IMAX est mis en place à Toronto en 1971, il est toujours fonctionnel.

Durant l’exposition universelle de 1974, à Spokane, un immense écran IMAX qui mesurait 27,3 sur 19,7 mètres est exposé dans le pavillion américain.

La première installation permanente d’un IMAX Dome est ouvert dans le parc Balboa de San Diego en 1973. Tandis que, le premier IMAX 3D est construit à Vancouver pour la projection de Transitions à l’exposition universelle de 1986, il est toujours en utilisation.

Mais ce n’est que bien plus tard, dans les années 2000, que le format IMAX commence à rencontrer un succès grand public. C’est à ce moment que les Studios commencent à « penser IMAX » en  développant des projets optimisés pour la technique : d’abord, de nombreux films tels que trois des volets d’Harry Potter, Batman Begins ou Superman Returns sont boostés au tirage pour permettre des projections en IMAX.

L’année 2008 marque la sortie du premier long métrage grand public partiellement filmé en IMAX : The Dark Knight : Le Chevalier noir.

Par la suite, deux autres films ont également fait usage d’une caméra IMAX pour certaines scènes : Transformers 2 : La Revanche, Mission impossible : Protocole FantômeThe Dark Knight RisesGravity, Star Trek Into Darkness, Hunger Games : L’Embrasement, de Mission impossible : Rogue Nation.

Le résultat est un peu étrange mais laisse présager du meilleur. Dans Dark Knight Rises par exemple, de Christopher Nolan les passages filmés en IMAX sont très nettement visibles à l’écran : celui-ci semble s’élargir et la profondeur de champ est beaucoup plus importante.

En 2015, Marvel Studios annoncent que les films Avengers: Infinity War – Partie 1 (2018) et Avengers: Infinity War – Partie 2 (2019) seront les premiers films à être tournés entièrement en IMAX.

Les plus grands écrans du monde :

  1.  IMAX de Melbourne est désormais le plus grand écran du monde avec des dimensions impressionnantes : 32 mètres de large x 23 mètres de haut
  2. LG IMAX de Sydney : 35,73 m x 29,42 m (1 051,18 m2) (La salle est désormais fermée – reste à savoir ce qu’elle deviendra)
  3. Prasads IMAX à Hyderabad : 29 x 22 m
  4. BFI London IMAX : 26 m x 20 m
  5. Odeon IMAX de Manchester : 26,3 m x 18.8 m

Cette liste a été effectuée en faisant une recherche sur Google, elle n’est pas forcément à jour ou exacte et n’est là qu’à titre indicatif.

Noodles

About Noodles

Fan de cinéma depuis longtemps, je partage mes opinions avec vous. N'hésitez pas à me donner votre avis sur mes critiques. Sur Twitter je suis Noodles, celui qui tombe systématiquement dans le piège des débats relous.

One Comment

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :