critique du dvd mi-5 Infiltration
Note de la rédaction :

Note de la rédaction :

Sortie DVD : MI-5 Infiltration est adapté de la série britannique du même nom (MI-5 sans le Infiltration 😉 intitulée Spook en VO). On ne savait pas trop quoi penser de ce film sorti directement en e-cinéma en septembre dernier et qui a surtout fait parler de lui par la présence à l’écran de Kit beau gosse Harington de Game of Thrones. Et bien, figurez-vous qu’on a été agréablement surpris par ce film sec comme une trique et amoral comme un lord anglais appâté par la soif du gain. Critique.

Résumé :

MI-5 Infiltration peut être vu sans connaître la série initiale et c’est tant mieux vu qu’il faudrait rattraper rien de moins que 10 saisons de retard ! Donc, pas de panique, ce film se voit très bien comme un one shot, tout étant très bien expliqué et l’intrigue n’ayant pas spécialement de liens avec les fils narratifs de la série tv. Toutefois, pour les fans, tous les personnages de la série sont bien présents, Sir Harry Pearce en tête ! Il y a également quelques éléments faisant écho à la série : la mort dramatique de Ruth Evershed, la compagne d’Harry, le retour de l’ambitieuse Erin Watts et la présence de plus en plus palpable de la CIA au sein du service britannique.

MI-5 Infiltration débute avec l’évasion spectaculaire du dangereux terroriste Adem Qasim (très bon Elyes Gabel vu dans le génial A Most Violent Year) qui échappe à la garde des services secrets du MI-5 lors d’un banal transfert. Le célèbre agent Harry Pearce (Peter Firth, toujours impeccable dans son rôle d’agent bourru et écorché), à la tête de l’unité antiterroriste, est accusé. Un scandale jamais vu dans l’histoire du MI-5. Alors que la suspicion grandit et que l’on recherche d’éventuelles complicités au plus haut sommet du pouvoir, l’espion déchu Will Holloway (Kit Harington) est la seule personne à pouvoir reconstituer le puzzle. La traque commence…

Le réalisateur, Bharat Nalluri, est plutôt cantonné à des rôles de Yes Man dans le domaine de la série tv, mais le résultat est plutôt bluffant. Sa réalisation est très sèche, aussi dure et brutale que le sont les personnages. Dans MI-5 Infiltration aucune place n’est laissée à un quelconque lyrisme ou à la caractérisation des personnages : hormis pour les deux héros, Harry Pearce et Will Holloway, dont l’intrigue nous révélera plus tard leur lien presque filial.

La volonté constante du réalisateur de mettre sa caméra toujours là où l’action l’exige est également une belle réussite. En cela, la scène d’introduction et la superbe scène finale sont très remarquablement menées.

L’histoire est relativement bien menée et réservera sont lot de twists qui en surprendront plus d’un, notamment ceux qui ne seraient pas familiers avec la rudesse de la série originelle pour ses personnages (nous les premiers !…).

MI-5 Infiltration est une réelle bonne surprise, grâce à une narration relativement attendue mais aux twists suffisamment puissants pour relancer un scénario plutôt classique. On retiendra surtout le jeu des acteurs – surtout Peter Firth en vieux loup solitaire en roue libre et Elyes Gabel en terroriste incontrôlable mais plus complexe qu’il n’y paraît. On peut vraiment dire que Peter Firth porte le film grâce à son jeu aussi dés-incarné que flippant. Mention spéciale à Kit Harington qui, finalement, s’en sort pas mal en agent, même s’il devrait passer à la salle de muscu pour rivaliser un peu avec la concurrence. Même si son personnage n’était pas dans la série, tout comme celui de Jennifer Ehle, son rôle est tout à fait crédible et dans l’esprit de la série originelle.

Enfin, je pense que les fans de la série ne seront pas dépaysés compte tenu de ce que j’ai pu lire sur celle-ci : on retrouve le côté noir, efficace et surtout brutal avec ses personnages de la série originelle. MI-5 Infiltration est l’un des rares films d’espionnages réalistes où on sent constamment le danger poindre à l’horizon, si bien qu’on n’est même pas surpris lorsque l’un des personnages principaux se fait soudainement et brutalement tuer sans crier gare – tout en passant à autre chose la scène d’après.

12
Note globale

Fiche technique :

Titre original Spooks : The Greater Good
Réalisation : Bharat Nalluri
Scénario : Jonathan Brackley, Sam Vincent
Acteurs principaux : Peter Firth, Kit Harington, Jennifer Ehle, Elyes Gabel
Sociétés de production : Isle of Man Film, Kudos Film and Television, Pinewood Pictures 
Pays d’origine : Royaume-Uni 
Genre : Thriller, Espionnage, Action
Durée : 104 minutes
Sortie DVD : 6 janvier 2015
Noodles

About Noodles

Fan de cinéma depuis longtemps, je partage mes opinions avec vous. N'hésitez pas à me donner votre avis sur mes critiques. Sur Twitter je suis Noodles, celui qui tombe systématiquement dans le piège des débats relous.

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :