Note de la rédaction :

« Love » est une série Netflix produite par Judd Apatow sortie en 2016.

Après la déception Trainwreck (retrouvez les critiques ici et ici), j’attendais Judd Apatow au tournant. Voire, j’ai pris Netflix exprès pour découvrir « Love » et m’adonner pour la première fois au plaisir coupable du binge watching.

Love, comme son nom l’indique, raconte l’histoire de la rencontre de Mickey (Gillian Jacobs) et Gus (Paul Rust) à travers les différentes étapes et épreuves que la vie nous fout sur la route. D’un côté, Mickey, la trentaine, fille un peu paumée et addict à pas mal de choses, de l’autre, Gus, le mec gentil qui a une vie normale.

Déjà, très bon choix d’interprètes : Gillian Jacob a été déjà vu dans la série Community, pour laquelle son potentiel comique n’était plus à démontrer, bien que son personnage de Mickey est bien plus borderline. Paul Rust, quant à lui, co-écrit la série et a fait ses armes principalement à le télévision. Un petit nouveau pour les français, avec une tête tout à fait lambda. S’ajoute au casting des seconds rôles intérressants, avec une mention spéciale pour Claudia O’Doherty, qui joue Bertie, la coloc australienne.

Dans cette série, on retrouve l’esprit Apatow (et aussi tous ses potes et sa famille), à savoir des situations comiques qui arrivent à tous, et montrées sans chichis. Cette « Apatow touch », que je croyais ne plus retrouver, est bien présente, ce qui donne une série plutôt rafraîchissante et surtout, réaliste. Oui, réaliste. Car niveau « love », on est bombardé en permanence, par les films, les séries, les livres, et on y retrouve souvent les mêmes clichés, et, excuse my french, souvent les mêmes conneries.

En utilisant des situations tout à fait réalistes, et en y ajoutant un contexte résolument moderne grâce à l’utilisation intensive des smartphones, Judd Apatow nous sert une série sympa, drôle, humaine, et qui laisse la porte ouverte à un peu d’espoir dans le parcours du combattant que sont les relations et les rencontres aujourd’hui.

Dory

About Dory

Passionnée de cinéma en général, et de cinéma anglophone en particulier, je fais mes premiers pas critiques sur mon tumblr Vacances de pauvres. Fan de Star wars, Marvel et autres blockbusters (mais pas que), j'ai rejoint l'équipe Doc Ciné pour vous faire partager mes envies et mes avis, tout simplement.

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :