les dissociés - film - golden moustache
Note de la rédaction :

Note de la rédaction :

Un film complet dispo gratuitement et légalement sur Youtube, ça aiguise la curiosité. Quand on sait qu’il est écrit et réalisé par l’un des trios les plus drôles d’Internet ça donne envie. Et puis quand on nous annonce que Vincent Tirel jouera une petite fille de 5 ans, on meurt d’impatience. Mais du coup ce film est-il à la hauteur ? Et a-t-il réellement le même potentiel qu’un film exploité au cinéma ?

Quand on regarde une production des Suricate forcément, on s’attend à retrouver leur humour déjanté et très référencé, et bien ici c’est parfaitement le cas. On rit beaucoup tout au long du film et ce principalement grâce à un humour très varié : comique de situation lié au changement de corps, comique de langage, de nombreux paradoxes… Cependant, et ce même si les dialogues sont excellents, le film pèche un peu au niveau de l’écriture. En effet, même si le concept des dissociés est génial, on se retrouve face à une structure narrative très classique (CF la grande aventure Lego par exemple, qui surmontait ce défaut avec brio, notamment grâce à sa fin) parsemée de quelques facilités scénaristiques et de petites incohérences (que l’on peut facilement pardonner).

0_vid307-TL.jpg

L’autre point fort du film est son casting, composé de la quasi totalité  de Golden Moustache et de leurs potes d’internet (le palmashow, Kyan et Navo, Antoine Daniel, Dedo…) apparaissant parfois à l’écran pour  quelques secondes seulement . Si tous les acteurs principaux s’en sortent  à merveille dans leur rôle, on retiendra surtout Vincent Tirel incarnant une enfant  dans un corps d’adulte avec brio, un bad guy (Quentin Boissou) très bien casté et un Carlito qui va toujours plus loin dans la dérision. Comme  il nous le prouvait déjà avec le court métrage “Le fantôme de merde”, Raphaël Descraques  manie bien sa caméra, donnant ainsi à son film une forme très soignée (la première séquence donne déjà le ton formel),  même s’il abuse un peu des plans débullés.

Malgré un fond un peu bancal et un petit budget, le premier film des Suricates a largement le potentiel pour une exploitation ciné (même si on ne va pas leur reprocher de choisir internet comme plateforme de diffusion), notamment grâce à un casting parfait ainsi qu’un bon sens du rythme et de l’humour.

capture-les-dissocies-1448524978

15

FICHE TECHNIQUE :

Réalisation : Raphaël Descraques (Aidé De Julien Josselin et Vincent Tirel)
Scénario : Raphaël Descraques, Julien Josselin, Vincent Tirel
Acteurs principaux : Vincent Tirel, Raphaël Descraques, Julien Josselin, Carlito, Marsu Lacroix….
Production : Adrien Labastire & Nicolas Capuron
Pays d’origine : France
Genre : Comédie
Sortie : 24 novembre 2015
Vous aimerez aussi :
premier-film-dorelsan_ comment c'est loin
Val

About Val

Cinéphile en maturation & étudiant en cinéma. J'ai jamais vu Star Wars.

2 Comments

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :