Kingsman 2
Note de la rédaction :

Matthew Vaughn a définitivement une signature qui lui est propre. Entre Kick Ass et Kingsman, le réalisateur s’impose comme un homme d’action. En s’attelant à cette suite tant attendue, il prouve son amour à Mark Millar, (scénariste britannique à qui l’on doit les licences citées précédemment). Kingsman premier du nom a été un succès renversant avec 414 M de dollars au Box-Office. Le nouveau est-il à la hauteur de son grand frère ? Sera-t-il victime de la malédiction des seconds volets ? Critique.

Après la destruction du quartier général des Kingsman, Eggsy et Merlin rencontrent leurs homologues américains, les Statesman. Ensemble, ils affrontent une ennemie appelée « Poppy ».

Tous ceux qui ont vu Kingsman : Services Secrets ont pour souvenir une scène, celle de l’église. Un affrontement sanguinolent et jouissif qui réunissait tout ce qui a fasciné autour de ce film. Une mise en scène graphique, une caméra flottante et un humour vulgaire, mais sacrément efficace. Un humour grinçant redoutable. Services Secrets possédait aussi pour lui, une jeunesse rafraichissante dans le domaine de l’espionnage. Il montre à grand père Bond qu’il est toujours d’actualité d’innover dans le Spy Movie à l’anglaise.

Kingsman 2 : Le cercle d’or est un film qui cherche à tout prix la sécurité. Ayant découvert une formule efficace, il serait dommage de ne pas l’utiliser à nouveau. On retrouve donc les mêmes chorégraphies, le même humour avec et une irrévérence semblable. Tout marchait du feu de dieu dans le premier, mais pour Le cercle d’or c’est différent, on a une impression de déjà-vu. C’est malheureusement moins percutant que le premier, et moins surprenant. Il n’empêche pas que la scène d’ouverture vous mettra l’eau à la bouche tant le savoir-faire de l’équipe du film reste impressionnant.l’ambiance générale de Kingsman est représenté par sa chorégraphie de folie.

Dans le monde des films existe une malédiction, connue de tous : La malédiction du second volet. En effet, après un succès gargantuesque, il est évident qu’une grande attente enveloppera la suite. Est-ce la pression de ne pas égaler le premier film ? Où parce que le grand frère était à un niveau trop élevé ? On ne le saura jamais vraiment, pour beaucoup le second sera toujours moins bon, ou raté. Kingsman est victime de cette malédiction. Evidemment ce n’est pas mauvais, loin de là ! Avec un casting XXL dirigé sur mesure, Matthew Vaughn nous propose un ballet avec des danseurs explosif. Le réalisateur, commence à être reconnaissable avec des films à l’aspect clipesque. C’est-à-dire qu’il attache une certaine importance à la correspondance entre l’image et la musique. Avec Services Secret, et Le cercle d’or Vaughn privilégie : playlist dansante et scènes d’actions rythmées. Par contre, gros point négatif pour Henri Jackman, le compositeur en titre de Vaughn. Les quelques bandes originales qui parsèment le film sont impersonnelles et hors du film, une impression de voir une composition pour film de super-héros. Iron Man pouvait surgir à tout moment.

Après ne déplorons pas le reste pour autant, Elton John en guest est drôlissime et les agents américains : Tatum, Hale Barry, Jeff Bridges et Perdro Pascal donnent de la couleur au monde des agents secrets avec une équipe américaine qui se mêlent bien aux agents secrets de Sa Majesté. L’humour du film ne change pas, il est vulgaire et tordant. Colin Firth, Mark Strong et Taron Egerton fournissent un travail XXL En ce qui concerne la méchante du film, Poppy jouée Julianne Moore. Elle livre une performance agréable et drôle, mais oubliable tant Samuel L Jackson nous avait marqué sous les traits de Valentine.

Gros point positif, malgré un scénario attendu, Jane Goldman et Vaughn nous sèment quelques surprises inattendues, ils osent dans tous les sens du terme.

Si vous avez aimé le premier Kingsman, il est certain que Kingsman 2 le Cercle d’Or vous plaira, un humour déjanté, avec des chorégraphies virevoltantes et une caméra planante. Cependant rien de nouveau sous les palmiers, Vaughn n’a rien tenté qui puisse créer LA surprise. 

Pancake

About Pancake

Jeune scénariste, étudiant à Paris-Sorbonne et éventuellement critique de film

One Comment

  • Arielle dit :

    J’ai vraiment hâte de retrouver le deuxième volet de Kingsman au cinéma. Le scénario a l’air d’être original ! Cependant, je suis déçue de la bande-annonce, car on assiste à une utilisation abusive des effets visuels. J’attends de voir ce que ça va donner en salles !

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :