Festival Hallucinations Collective, 11ème édition – Nos conseils

hallucinations collectives
Note de la rédaction :

Mardi 27 mars 2018. Le Festival Hallucinations Collectives s’ouvre sur l’avant-première d’un film intérêginal (intéressant et original) – un de plus au tableau de chasse du Festival : UNE PRIÈRE AVANT L’AUBE de Jean-Stéphane Sauvaire. Les forces obscures accompagnent indéniablement le Festival et ce, depuis sa création. Voire même avant, lorsque l’association ZoneBis voit le jour au tout début des années 2000. En attendant, cette nouvelle édition, la 11ème, se présente sous les meilleurs hospices. Sabbat Mater. Telle est la thématique choisie cette année par l’équipe des Hallus. Inutile de vous préciser qu’on sera a priori bien éloignés de Ma Sorcière Bien-Aimée.

Les moments quitte out double :

Comme chaque année le Cabinet des Curiosités retiendra toute notre attention tant il représente la quintessence de ce festival atypique :

Jeudi 29 mars 2018 à 15h00 :

LA PANTHÈRE NOIRE de Ian Merrick (1977) – Grande-bretagne – Durée : 102 min (Restriction : -16 ans)

Père de famille taciturne, l’ex-soldat David Neilson se fantasme en génie criminel. Après une chaotique série de cambriolages meurtriers, il kidnappe une adolescente dont la famille est aisée. Mais à nouveau, les choses ne se passent pas comme prévu.

Vendredi 30 mars 2018 à 17h00 :

SPIDER de Vasili Mass (1991) – Lettonie/URSS – Durée : 99 min (Restriction : -12 ans)

À la demande d’un prêtre, Vita accepte d’être modèle pour un peintre qui réalise une représentation de l’Annonciation. L’adolescente plonge dès lors dans un monde tourmenté, sensuel et violent.

Dimanche 01 avril 2018 à 11h00 :

LIQUID SKY de Slava Tsukerman (1982) – USA – Durée : 112 min (Restriction : -12 ans)

Accrocs aux endorphines sécrétées par le cerveau des êtres humains lors de la prise d’héroïne ou de l’orgasme, des extraterrestres se posent au-dessus d’un loft new-yorkais fréquenté par des artistes punks.

Lundi 02 avril 2018 à 11h00 :

SYMPTOMS de José Ramón Larraz (1974) – Royaume-Uni – Durée : 92 min

Helen, encore convalescente et nerveusement fragile, retourne, en compagnie de son amie Anne, dans la vieille demeure familiale au cœur des bois. Anne ressent très vite que les lieux dissimulent un lourd secret.

Les temps forts :

La Carte blanche à Fabrice Du Welz sera un moment fort du Festival :

Samedi 31 mars 2018 à 16h30 :

PÉCHÉ MORTEL de John M. Stahl (1945) – USA – Durée : 106 min

L’histoire d’amour entre Richard Harland et Hélène Berent avait tout pour être un véritable conte de fée… Hélas, une fois mariée, la belle jeune femme commence à se comporter d’une manière très inquiétante.

Dimanche 01 avril 2018 à 16h30 :

Plus connu : BREAKING THE WAVES de Lars von Trier (1996) – Danemark – Durée : 158 min (Restriction : -12 ans)

Lundi 02 avril 2018 à 16h30 :

L’INCONNU de Tod Browning (1927) – USA – Durée : 60 min

Alonzo, « l’homme sans bras », vedette d’un cirque installé à Madrid, tire à la carabine et lance des poignards avec ses pieds sur sa partenaire, dont il est secrètement et follement amoureux, la jolie Estrellita.

Citons Fabrice Du Welz : « D’abord parce que c’est presque un mélodrame. Et que j’adore les « presque » mélodrames. Ensuite parce que c’est l’autre grand film étrange et fascinant de Tod Browning, 5 ans avant Freaks. The Unknown est une plongée en apnée dans les entrailles poisseuses de tous les personnages qui peuplent le film, tous en proie à la frustration et à leur propre animalité. Ici tout est difforme, tordu et absolument humain.

Lon Chaney est bouleversant – je n’ai jamais oublié son personnage, Alonzo, qui se soutient la tête avec le pied lorsqu’il pleure – et Joan Crawford, belle, terrorisée, presque sous acide… Un joyau de cruauté et de beauté. »

Vendredi 30 mars 2018 à 19h30 :

SOIRÉE CHIC CORÉE :

WELCOME TO DONGMAKGOL de Kwang-Hyun Park (2005) Corée du Sud – Durée : 133 min

En 1950, des troupes sud-coréennes et nord-coréennes se retrouvent à cohabiter dans un village où les habitants ne semblent pas concernés par le conflit qui fait rage autour d’eux. La situation, au départ explosive, va prendre un tour inattendu.

THE FAKE de Sang-ho Yeon (2013) Corée du Sud – Durée : 101 min

Les habitants d’un village sont victimes d’un escroc qui se fait passer pour un prophète. Min-chul, une petite frappe, se rend compte de la supercherie mais personne ne le croit.

Pour en savoir plus sur le programme

Avant-premières incontournables :

Mercredi 28 mars 2018 à 17h00 :

UN CAS POUR UN BOURREAU DÉBUTANT de Pavel Jurácek (1969) Tchécoslovaquie – Durée : 102 min

Rescapé d’un accident de voiture, Lemuel Gulliver trouve sur la chaussée la dépouille d’un lapin en costume. Il lui chipe sa montre et se met en marche. Bientôt, il arrive dans l’insolite contrée de Balnibari. Un film qui semble bien étrange entre Alice au pays des Merveilles et Kafka : à tester !

Mercredi 28 mars 2018 à 19h30 :

RADIUS de Caroline Labrèche, Steeve Léonard (2017) Canada – Durée : 93 min

Liam s’éveille amnésique après un accident de voiture. Autour de lui, les cadavres s’amoncellent, l’ombre d’un virus mortel plane dans l’air. Mais peut-être que la raison de tous ces décès est à chercher ailleurs …

Samedi 31 mars 2018 à 14h00 :

MUTAFUKAZ de Shojiro Nishimi, Guillaume Renard (2017) France, Japon – Durée : 94 min

Angelino mène une existence morne à Dark Meat City, jusqu’au jour où il est victime d’un accident de scooter. En proie à de violentes migraines, il est alors persuadé que des créatures extraterrestres envahissent la ville…

Samedi 31 mars 2018 à 19h30 :

TIGERS ARE NOT AFRAID de  Issa López (2017) Mexique -Durée : 87 min (Restriction : -12 ans)

Après la mort de sa mère, Estrella trouve refuge auprès d’un groupe de cinq garçons, également orphelins. Et lorsque le spectre de sa génitrice lui apparaît, la jeune fille se met à douter de sa santé mentale…

Dimanche 01 avril 2018 à 19h30 :

THE CURED de David Freyne (2017- Royaume-Uni – Durée : 96 min (Restriction : -12 ans)

Des années après que l’Europe ait été ravagée par le virus Maze qui transforme les humains en monstres cannibales, un antidote est enfin trouvé.

Lundi 02 avril 2018 à 14h00 :

SATAN’S SLAVE de Joko Anwar (2017) Indonésie – Durée : 106 min (Restriction : -12 ans)

Après avoir succombé à une maladie étrange dont elle a souffert pendant trois ans, une mère retourne dans sa maison pour récupérer ses enfants.

Noodles

About Noodles

Fan de cinéma depuis longtemps, je partage mes opinions avec vous. N'hésitez pas à me donner votre avis sur mes critiques. Sur Twitter je suis Noodles, celui qui tombe systématiquement dans le piège des débats relous.

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :