Note de la rédaction :

« Doctor Strange » est un film réalisé par Scott Derrickson sorti le 26 octobre 2016. Avec Benedict Cumberbatch, Tilda Swinton, Chiwetel Ejiofor, Rachel McAdams… Il fait partie du Marvel Cinematic Universe (MCU).

Le Pitch

Le Dr Stephen Strange est un brillant neurochirurgien, mais une petite ordure humainement parlant. A la suite d’un accident de voiture, il perd la dextérité manuelle qui faisait de lui un médecin hors-pair. Après moults opérations, il se tourne vers une confrérie mystique au sein de l’Himalaya…

La Critique

« Dr Strange »…Voici un film qui porte bien son nom. A toi qui a toujours rêvé de voir les effets spéciaux actuels au service du psychédélisme 70’s, te voilà servi ! Voilà un personnage difficile à traiter. Dans les comics, le Dr Strange est celui à qui font appel les super-héros quand il s’agit de magie. Apparu à la fin des années 60, le Dr Strange connaît son heure de gloire dans les années 70, quand la concurrence entre maisons d’édition était modérée et le marché florissant. Non pas que ses comparses ont un uniforme facile à porter en toute occasion, mais le Docteur se retrouve avec une cape rouge en velours digne du meilleur vampire, les tempes grisonnantes et une barbichette à faire pâlir Steve Buscemi dans « Radio Rebel« . Magie + look de merde = comment intégrer ça à l’usine à dollars qu’est devenue Marvel Studios et son MCU ? Quand on sait que Avengers 2 : l’Ere d’Ultron est vu un des plus gros succès commerciaux, mais qu’il est considéré comme un échec au sein de Disney Studios à cause de son ratio coût/rendement, il y a fort à parier que Stan Lee était bourré au brandy quand il a décidé d’intégrer Stephen Strange au MCU.

Et le pire, c’est que ce mix ringardise // Inception // mysticisme // trip LSD en fait, en réalité, un joyeux bordel assez jouissif. Alors c’est sûr, si vous ne croyez pas à la vraisemblance d’un homme congelé pendant 70 ans, d’un mec bombardé aux rayons gamma ou d’un dieu norvégien, il y a fort à parier que vous n’accrocherez pas aux histoires mystiques et costumes un peu ringards de « Dr Strange ». Malgré un scénario mal équilibré et une tendance un peu trop poussive à faire un peu d’humour (car ça ne fait jamais de mal), « Dr Strange » arrive à surprendre par ses effets spéciaux psychédéliques et inédits, et son décalage assumé. Et puis voir Bénédict Cumberbatch et Mads Mikkelsen se mettrent sur la gueule, avouons que c’est assez sympa.

Cependant, « Dr Strange » souffre des mêmes faiblesses que les autres films du MCU : réalisateur sans originalité, musique au kilomètre, et débauches d’effets souvent au détriment du scénario.

Reste que « Dr Strange » est à classer dans la catégorie « Vilain petit canard » du MCU, dont l’imagerie 70’s devrait ravir un public un peu plus âgé que d’ordinaire et laisser sur le carreau les ados pré-pubères habituellement visés par les Marvel. Et moi, les vieux et les vilains petits canards, j’adore ça, ce qui fait que je garde une petite tendresse pour ce Marvel un peu particulier.

(A regarder légèrement défoncé(e), mais attention les drogues c’est mal ok ? HEIN STAN LEE ?)

14
NOTE GLOBALE
Dory

About Dory

Passionnée de cinéma en général, et de cinéma anglophone en particulier, je fais mes premiers pas critiques sur mon tumblr Vacances de pauvres. Fan de Star wars, Marvel et autres blockbusters (mais pas que), j'ai rejoint l'équipe Doc Ciné pour vous faire partager mes envies et mes avis, tout simplement.

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :