45ème édition du Festival de Deauville, une aventure Normande.

By 9 septembre 2019 Actualité
Note de la rédaction :

En plus de fêter son 45ème anniversaire, le festival international du film américain célèbre les 25 ans de la compétition, un moment de retrouvailles quand on sait qu’un certain nombre des anciens présidents du jury seront de retour le 7 septembre. Cette année Doc Ciné a décidé d’écrire pour vous un suivi-récap du festival de Deauville, comme si vous y étiez.


Avant de commencer la narration de ce périple, quelques informations sont de mises. Si vous ne vous êtes pas renseigné, sachez que pour le jury de la compétition, Catherine Deneuve a choisi d’endosser le costume de présidente. A ses côtés Antonin Baudry, Claire Burger, Jean-Pierre Duret, Valeria Golino, Orelsan et Nicolas Saada auront la lourde de tache de choisir le gagnant de la compétition.

Célébration en grande pompe

Nous avons ensuite le jury de la révélation, présidé par la sublime Anna Mouglalis suivie des non moins beaux Damien Bonnard, Alice Belaïdi, Marie-Louise Khondji, Roman Kolinka. Du beau monde pour faire découvrir des premiers films indés  américains. Comme dit précédemment, le festival est d’humeur festive et célèbre un double anniversaire et des anciens présidents seront donc de la partie, comme Michel Hazanavicius ( Oss 117) , et Jean-Jacques Annaud (L’ours).

Deauville a lieu dans 3 décors :  le CID, le centre international de Deauville qui abrite une magnifique salle de cinéma, avec un coin pour les conférences de presse.  Le Casino est la seconde salle du cinéma, qui reprend les films en compétition, les documentaires (les docs de l’oncle Sam) et les films de la section American Heritage, enfin le Morny salle de cinéma plus traditionnelle à l’écart des deux premiers lieux diffusent les films hommage, qui diffusent les long-métrages des artistes invités pour une récompense. Deauville accueille cette année Geena Davis, Pierce Brosnan, Johnny Depp, Sienna Miller et Kirsten Stewart, qui seront récompensés pour leur carrière.

Entre toutes ces festivités, le festival est également un lieu de promotion de premiers films indépendants, c’est la chance pour ceux-là de trouver des distributeurs, c’est-à-dire des structures capables de diffuser le film ailleurs qu’aux Etats-Unis.  Dans les jours qui viennent Doc Ciné suivra jour après jour le rythme normand, entre récaps et articles plus détaillés.

Pancake

About Pancake

Jeune scénariste, étudiant à Paris-Sorbonne et éventuellement critique de film

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :